Table des matières

70 15
À quoi s’attendre 6 mois après avoir lancé un blogue?

À quoi s’attendre 6 mois après avoir lancé un blogue?

Le premier février 2017, j’ai lancé le blogue doubletavaleur.com avec l’aide de ma sœur Mélodie.

6 mois plus tard, qu’est-ce que ça donne? Quels ont été nos efforts? Et combien d’argent est-ce qu’on a été capable de générer?

L’origine du projet

Le projet a pris naissance il y a un an, alors que j’étais en train de tourner les leçons de ma formation sur la création d’un blogue.

Dans cette formation, j’explique comment faire le design, trouver ton idée, ton nom de domaine, etc. C’était donc naturel que je crée un blogue en même temps pour montrer aux gens comment faire!

Non seulement ça, mais en créant un blogue, ça me permet de donner les bonnes attentes aux gens avant de débuter!

Imagine que tu regardes le concours de Miss ou Monsieur Univers à la télévision. Tout ça t’inspire et tu passes enfin à l’action. Tu te dis « c’est là que ça se passe! », tu jettes ton sac de chips et prends un abonnement au gym.

Si tu es convaincu qu’avoir un corps d’enfer ne prend que 2 mois, combien de temps penses-tu que ta motivation va rester?

Pas très longtemps.

C’est la même chose avec un blogue. 0,001 % des blogues explosent très rapidement pour permettre à quelqu’un d’en vivre quelques mois après l’avoir lancé.

La grande majorité des blogues vont prendre de 1 à 3 ans avant de générer suffisamment de revenus pour qu’une personne en fasse sa source principale de revenus.

J’ai publié mon premier article le 2 septembre 2012 et ça m’aura pris 3 ans avant de pouvoir quitter mon emploi et en vivre!

Si le processus transitoire t’intéresse, j’ai détaillé les étapes ainsi que les revenus générés dans cet article de blogue : https://www.olivierlambert.com/ma-premiere-annee-en-tant-qu_entrepreneur

Le succès, c’est comme un iceberg. On se laisse inspirer par la pointe, sans réaliser la montagne de travail et de patience qui se cache sous la surface.

C’est pourquoi je profite de la création de ce nouveau blogue pour m’assurer que tous les blogueurs en devenir démarrent leurs projets avec le bon mindset et les bonnes attentes.

La stratégie derrière Double Ta Valeur

À noter que le temps nécessaire avant d’être profitable avec son blogue varie grandement en fonction de la stratégie de monétisation.

Si tu veux vendre un service, c’est possible d’utiliser ton blogue comme plateforme de vente pour rapidement aller chercher des contrats très payants.

Dans notre cas, on souhaite plutôt créer un revenu passif, ce qui rend le processus beaucoup plus long.

L’objectif final est de générer du trafic evergreen, à partir des moteurs de recherche, convertir ce trafic en abonnés en proposant les premiers chapitres du livre gratuitement, upseller les abonnés avec l’achat du livre (et éventuellement d’un petit cours en ligne).

Pour ce faire, on écrit 2 articles par semaine en visant une requête sur les moteurs de recherche. On utilise KwFinder pour faire nos recherches de mots clefs. Les articles vont de 1 500 à 3 000 mots.

kwfinder

En parallèle, ce projet m’a enfin permis de travailler le livre que j’ai toujours voulu écrire!

Ayant lu plus d’une centaine de livres sur la productivité, la motivation, la psychologie & le développement personnel, j’en avais long à dire!

J’ai commencé à écrire le livre vers la fin novembre 2016 et j’ai terminé sa rédaction à la fin juin 2017. En tout, le livre totalise 47K mots.

On va le vendre en format papier avec couverture rigide, Kindle et audio. Il me reste la version audio à créer. Je n’ai jamais fait ça! J’ai bien hâte de passer à travers le processus!

Les résultats de la stratégie après 6 mois.

Au fil des 6 derniers mois, j’ai minimisé le plus possible ma propre influence sur les résultats du blogue. Il n’y a que pour la prévente du livre (effectuée dans la dernière semaine de juillet) que j’ai utilisé mes ressources pour promouvoir le blogue.

J’ai bien sûr mis en place un système d’affiliation pour pouvoir soustraire les ventes générées par mes autres pages Facebook.

Il faudra garder ça en tête lors de l’analyse des statistiques : à moins de se trouver un partenaire relativement connu, la dernière semaine de juillet n’est pas représentative de l’évolution normale d’un blogue.

Ceci étant dit, cette intervention n’affecte pas l’évolution du blogue dans les moteurs de recherche.

Le trafic

Dans les 6 premiers mois (entre le premier février et le 31 juillet), 45 % du trafic est venu des médias sociaux (à 85 % de Facebook) et seulement 7,6 % est provenu des moteurs de recherche.

acquisition

En tout, ça donne 17 268 sessions effectuées par 10K personnes.

À première vue, les efforts pour obtenir du trafic evergreen à l'aide de Google ne semblent pas porter fruit, mais c’est tout à fait normal.

Google peut prendre de 3 à 6 mois avant de considérer un site web dans les résultats de recherche.

Lorsqu’on ne prend en compte que le trafic organique, le graphique nous donne une histoire différente :

« Ayoye, c’est long! »

Yep, c’est vraiment long. C’est pour ça qu’il faut avoir de bonnes attentes dès le départ.

En février, Google représentait 1,9 % du trafic (23 sessions) alors que les médias sociaux en représentaient 51,4 % (609 sessions). En Juillet, Google représentait 11,6 % avec 627 sessions et les médias sociaux 31 % avec 1 677 sessions.

Cette tendance va se poursuivre tranquillement jusqu’à ce que le référencement atteigne environ 80 %, comme sur mon blogue personnel.

La liste de courriel

On a utilisé Thrive Leads pour faire des formulaires de capture sur le site web, ce qui a été responsable de la majorité des leads capturés.

On a fait un pop-up qui convertit à 4,5 % :

Une boîte de capture après le 2e paragraphe de texte qui convertit à 1 % :

in-content

Ainsi qu’une autre boîte de capture au bas des articles qui convertit également à 1 % :

On a également mis un appel à l’action sur la page principale du site web :

Ainsi que dans le bas de page :

Malheureusement, je n’ai pas les statistiques de conversion pour ces 2 derniers éléments. La couleur a également changé puisqu’on a décidé de changer la couverture après avoir fait des tests A/B sur AdWords et avoir demandé l’opinion des gens sur Facebook.

Mois

Contacts actifs

Moyenne/jour

Visiteurs uniques sur le site

% de conversion

Février

203

7,25

781

25 %

Mars

367

5,3

966

16,9 %

Avril

485

3,7

1 266

9,3 %

Mai

638

4,7

2 332

6,5 %

Juin

721

2,7

2 941

2,8 %

Juillet

1 259

16,9

3 843

14 %

On voit que le taux de conversion commence élevé pour progressivement redescendre. C’est parce que lorsqu’on lance un blogue, on a toujours une tonne de petites connaissances à qui on ne parle pas souvent, mais qui sont intéressées par notre projet. Pour un blogue, un bon taux de conversion se situe entre 2  et 6 % de tes visiteurs.

On a également créé des pages de capture dans le but d’y attirer du trafic à partir de publicités. Les pages de capture ont été générées à l’aide de LeadPages.

La variation A convertit à environ 30 % alors que la variation B convertit à 20 %.

Je dois avouer que ça me dérange puisque je préfère de loin la 2e version et qu’elle me permet d’offrir une précommande directement sur cette page. Je vais continuer d’ajuster et d’optimiser mes pages au cours des prochaines semaines!

Les abonnés par notifications

J’ai également installé OneSignal sur le site web pour envoyer une notification 2 fois par semaine aux abonnés lors de la sortie des nouveaux articles. C’est complètement gratuit, alors pourquoi pas! Tu peux cliquer ici pour apprendre comment utiliser OneSignal!

En tout, 476 personnes se sont inscrites :

296 personnes sont toujours abonnées et reçoivent les notifications :

Ça génère entre 50 et 100 visites par semaine, pour un total de 1 078 visites sur 6 mois.

Notre compte Instagram

Même si c’est un sujet sensible pour plusieurs, j’ai décidé d’utiliser les robots pour faire croître le compte Instagram de Double Ta Valeur.

On a utilisé Instagress qui n’existe malheureusement plus. Ceci étant dit, notre compte reste actif, alors on continue à s’en servir.

Le robot fait 40 likes par heure sur des photos récentes possédant des hashtags comme #boulot #travail #travaillerdur #citation #productif

Il s’abonne également automatiquement à 25 personnes par heure en se basant sur ces mêmes hashtags.

Dans le graphique ci-dessous, on peut facilement voir les périodes ou Instagress n’était pas actif.

Ce graphique nous provient de OnlyPult, un logiciel qui permet de complètement automatiser la planification des publications sur Instagram!

J’ai utilisé un lien bit.ly dans le profil pour être en mesure de calculer le nombre de personnes qui se sont intéressées à notre livre grâce aux robots.

En tout, 250 personnes l’ont cliqué (environ 41 par mois). Puisque le trafic était dirigé vers ma landing page qui convertit le mieux, on peut supposer que 75 personnes se sont inscrites de cette façon.

La publicité Facebook

J’ai utilisé la publicité Facebook pour bâtir notre audience sur Facebook ainsi que pour la promotion du livre. Ça aura été TRÈS long avant de trouver une formule qui marche. On a testé une vingtaine d’audiences avec plus d’une dizaine de concepts différents.

Juste pour les mentions j’aime, on a testé 5 créatifs différents sur 8 audiences différentes.

Le livre cible principalement les employés qui veulent se démarquer, j’ai donc tenté de cibler les gens ayant un intérêt envers le développement personnel, les diplômés d’administration, les gens qui s’intéressent au monde des affaires… Les résultats n’étaient pas là. 1$ pour une mention j’aime, c’est beaucoup trop cher payé!

C’est en prenant ma douche que j’ai eu ma révélation : ce n’est pas parce qu’une personne est « intéressée » par l’entrepreneuriat qu’elle est entrepreneure! J’avais évité de cibler ce segment puisque mon livre ne s’adresse pas vraiment aux entrepreneurs, mais il n’y a qu’une fraction des gens qui veulent se lancer une entreprise qui le fait réellement! J’ai testé ce segment et les résultats ont été largement supérieurs à mes autres audiences : eurêka!

Voici ma meilleure variation :

Elle me permet d’avoir des « j’aime » à 16 cents chaque, ce qui m’a permis d’augmenter drastiquement les mentions j’aime de la page :

Pour nos campagnes de conversion, ça aura été beaucoup plus difficile d’optimiser les publicités. On a testé 19 audiences avec 15 variations chacune.

Selon mon taux de conversion (10 % des abonnés achètent le livre) et mon revenu par client (les gens donnent en moyenne 7,80 $), ça veut dire que je dois payer un maximum de 78 cents par prospect pour être rentable.

Je viens tout juste de réussir à dépasser ce seuil (41 cents par e-mail) à l’aide de cette publicité :

Malheureusement, c’est avec une audience de remarketing. Je ne peux donc pas mettre la campagne à l’échelle et augmenter le budget.

Je suis en train de tester cette publicité avec d’autres audiences, je n’abandonne pas! De toute façon, ce n’est pas un drame si la campagne n’est pas immédiatement rentable puisque je vais éventuellement finir par créer d’autres offres (comme l’audio book et le cours en ligne).

En tout, j’ai investi 1 460,66 $ en publicité Facebook (j’ai investi 70,33 $ à partir de mon compte personnel pour tester l’impact de la marque. Il n’y en avait pas) :

Ça représente un peu moins de 8 $ par jour. Je suis conscient que c’est beaucoup, pour quelqu’un qui commence, d’investir ce genre de montant. Mais quand on prend un peu de recul, ce n’est que 2 lattés dans un Starbuck!

La communauté Facebook

On utilise MeetEdgar pour publier chaque jour sur notre page Facebook. Ce logiciel nous permet de créer une bibliothèque de publications que le logiciel va publier sur les médias sociaux à notre place sans qu’on ait quoi que ce soit à faire. Chaque semaine, ma sœur crée 2 images qu’elle publie sur Instagram et qu’elle ajoute ensuite dans MeetEdgar.

L’achat de mentions j’aime en conjoncture avec ce logiciel nous permet d’avoir de plus en plus de portée chaque semaine.

Les tests sur la couverture du livre

Pour être en mesure de tester la couverture du livre, j’ai créé une publicité de type Display sur Google AdWords. Comme on peut voir sur le forum de La Tranchée, j’ai créé 6 grandes variations du livre que j’ai testées un peu partout.

J’ai publié 2 fois sur Facebook en utilisant ma page personnelle. On peut voir les commentaires des gens sur cette publication et cette publication.

Les résultats sur Google AdWords ont été un peu mitigés… J’ai investi 100,67 $ et j’ai obtenu 157 clics sur 7 créatifs. Les voici en ordre de taux de clic.

Si je n’écoutais QUE Google AdWords, j’aurais sans doute pris la variation gagnante (celle à 0,28 % de CTR). Mais en prenant en considération les (nombreux) commentaires Facebook, j’ai décidé d’y aller avec la version du milieu (celle à 0,18 % de CTR).

Une des raisons derrière ce choix est la qualité des clics obtenus par Google AdWords.

Les ventes

La grosse question maintenant! Est-ce que tout ça aura été rentable?

La réponse est simple : non.

En tout, on peut calculer 500 $ pour l’hébergement, le thème WordPress et les plugins. On ajoute 750 $ pour ThriveCart, la plateforme de paiement. Avec la publicité, ça tombe à 2 850 $ investis dans le projet, sans compter les nombreuses heures de rédaction/correction/édition. Puisque je paye Mélodie pour son aide, on est rendus dans les dizaines de milliers.

Mois

Revenus

Février

69.98$

Mars

140.83$

Avril

54.79$

Mai

95.57$

Juin

64.59$

Juillet

1071.09$

Somme

1495.85$

Le dernier mois est significativement plus élevé que les autres puisque j’en ai fait la promotion via mon infolettre personnelle. Si j’exclus mes ventes, j’en suis à environ 100 $.

Ça peut être tentant de couper ses pertes et de simplement abandonner le projet. C’est d’ailleurs ce que je ferais si je n’avais pas les bonnes attentes envers la création d’un blogue!

Lorsque j’ai lancé mon blogue personnel, ça m’a pris un peu plus d’un an atteindre le même trafic. Mais, 4 ans plus tard, mon premier produit (ma formation sur la publicité Facebook) aura généré plus de 250 000 $ en ventes. Une maudite bonne chance que je ne me suis pas découragé!

Il faut être patient, faire confiance au processus et persévérer. Démarrer un blogue, c’est accepter de travailler 5 à 15 heures de plus par semaine pendant quelques années. Si on est stratégique dans notre démarche, les résultats vont amplement justifier l’investissement.

Je vais faire un prochain update le premier février, stay tuned! :)

 

 

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES