Table des matières

76 16
Comment devenir entrepreneur?

Comment devenir entrepreneur?

Devenir entrepreneur, le rêve de tous ceux qui en ont marre d’être captifs d’un cubicule 8 h par jour, ceux qui veulent s’évader de la prison du 9 à 5 et qui rêvent de s’épanouir tel un beau papillon naïf qui se faufile bravement en dehors de son cocon.

Si chaque journée est un fardeau pour toi et que la seule chose qui hante tes longues heures de travail est la pensée d’une bonne Budweiser froide, tu sais de quoi je parle.

Tu rêves d’une échappatoire, d’un moyen de racheter ta liberté tout en faisant assez de blé pour payer pour la maison, la voiture, la femme (ou le mari, ne soyons pas sexistes!)

Tu sais que la seule façon d’y arriver est de devenir entrepreneur, mais tu résistes à cette idée de toutes tes forces.

Parce que ça fait peur, parce que c’est un saut dans l’inconnu, parce que tu as des responsabilités, parce que tu ne peux pas te permettre un aussi grand risque...

Si cette situation t’est le moindrement familière, alors j’ai une bonne nouvelle pour toi : tout ce que tu sais de l’entrepreneuriat est faux, et dans cet article, je vais t’expliquer tout ce que tu dois savoir pour reprendre le contrôle de ta vie, t’acheter une Porsche et briser les chaînes insidieuses de « la vie d’adulte ».

Tout ce que tu connais de l’entrepreneuriat est faux.

« Devenir entrepreneur est difficile, ça prend au moins 5 ans avant d’avoir une business qui roule comme du monde. » « C’est risqué, 4 entrepreneurs sur 5 se plantent. » « Ça prend de l’argent pour faire de l’argent! » « Tu dois travailler 150 h par semaine pour être entrepreneur! »

As-tu déjà entendu une de ces phrases avant? Moi oui. Chacune d’entre elles et plusieurs fois.

Ces affirmations sont malsaines et dépeignent un portrait tordu de la réalité. À cause de ce portrait, les gens abordent l’entrepreneuriat avec de fausses attentes, ce qui les pousse à prendre des décisions complètement stupides.

Ces décisions amènent souvent les gens à se mettre dans une position précaire.

Ils gonflent leur chest, quittent leur cubicule et entrent dans le bureau du boss comme si Clint Eastwood entrait dans un Saloon.

Gros plan sur le regard Longue pause —  « Je démissionne ». La musique embarque. Une boule de foin roule à l’arrière-scène.

Fastforward 4 mois plus tard, le compte en banque est vide, ils ont dû retourner vivre chez leur maman.

Pour garder la face, ces individus vont se cacher derrière l’image de l’entrepreneur qui, contre toutes attentes, tente héroïquement de défier le statu quo.

Ces « entrepreneurs » aiment faire perdurer le mythe du martyr parce que ça les valorise et ça donne une raison à leur souffrance.

Mais laisse-moi être clair : ces gens ne sont pas des entrepreneurs héroïques, mais plutôt de simples individus refusant d’accepter la réalité — ils ont été cons et ont pris de mauvaises décisions.

Bien sûr, les entrepreneurs ne sont pas tous comme ça. Mais eux, on ne les connait pas parce qu’ils utilisent plutôt leurs énergies à travailler (ou se faire bronzer) plutôt qu’à se plaindre.

Le pire dans tout ça, c’est qu’une bonne partie de ceux qui ont du succès participe sans le savoir à cette narrative et fait perdurer le mythe de l’entrepreneur martyr.

Je peux les comprendre L’idée de se dépeindre comme étant plus grand que soi est attirante. On aimerait que nos amis et notre famille nous perçoivent comme leur petit Elon Musk : un char d’assaut qui, seul contre le monde, travaille 23 heures par jour et terrasse les obstacles grâce à sa détermination sans égal.

Avant de t’expliquer comment devenir un entrepreneur, je veux adresser ces mythes pour que tu aies un portrait plus réaliste de la chose.

Devenir entrepreneur demande d’apprendre à mieux allouer son temps, mais ça n’a pas besoin d’être difficile. Pourquoi est-ce qu’une idée de business devrait prendre 5 ans avant de bien fonctionner? Selon moi, si ça prend 5 ans, soit tu es vraiment moche en marketing, soit ton idée est vachement mauvaise!

Comme tu vas voir, si tu n’es pas capable de générer des revenus dès le départ, c’est probablement parce que tu devrais choisir une autre idée.

Démarrer une entreprise comporte toujours une petite dose de risques, mais ce qui fait le succès d’un entrepreneur est sa capacité à mitiger les risques. Tout lâcher pour s’ouvrir un restaurant est une idée de marde, surtout quand tu n’as aucune expérience en restauration. Par contre, racheter la franchise du restaurant pour lequel tu travailles comme gérant depuis 10 ans, ça fait pas mal plus de sens!

4 entreprises sur 5 n’existent plus après 5 ans. C’est vrai. Plusieurs d’entre elles se font acheter alors que d’autres se sont transformées et ont changé de nom suite à un pivot. Il faut prendre les statistiques avec un grain de sel.

Ensuite, il y a le fameux dicton qui dit « Ça prend de l’argent pour faire de l’argent. » Celui-ci est partiellement vrai. En fait, ça prend une solution qui répond à un besoin pour faire de l’argent. Et cette solution coûte souvent des sous à construire. Ceci étant dit, rien ne dit qu’il faut qu’il s’agisse de TON argent. Tu peux prévendre ton produit, aller chercher un prêt, convaincre des investisseurs Ce n’est jamais l’argent le problème, mais la capacité à vendre sa vision.

Et finalement, c’est simplement faux de dire qu’on doit travailler comme un débile pour être entrepreneur. Il faut simplement apprendre à prioriser son temps. Je travaille environ 35h/semaine comme n’importe qui d’autre. La seule différence, c’est que je ne perds pas mon temps avec la bullshit qui tente de prendre mon temps en otage.

Sur mes heures de travail, je ferme Facebook, je ne réponds pas au téléphone, ni à mes messages textes et, le plus important : je travaille.

Comment lancer son entreprise?

Au cégep, quand j’avais une boutique sur eBay, je me suis fait demander à plusieurs reprises: « Comment est-ce que tu fais pour te partir une business comme ça? » Ma réponse a toujours laissé les gens sur leur faim. Malheureusement pour toi, c’est également la réponse que je vais te donner aujourd’hui.

« C’est facile, il faut juste le faire! »

N’importe qui est capable de se faire un compte eBay et n’importe qui est capable de demander à son voisin de vendre ses vieilleries qu’il n’utilise plus. Ce n’est pas compliqué, c’est même stupide tellement c’est simple. Seulement, on a cette idée préconçue qu’une entreprise doit être élaborée et complexe. On pense qu’on doit rédiger un plan d’affaires de 60 pages et s’asseoir des heures avec des banquiers et des fonctionnaires — méchant party!

Tu peux, mais c’est loin d’être obligatoire (ou recommandé).

Pour lancer une entreprise, la seule chose que tu dois faire est de trouver, puis exécuter une idée.

Certaines idées sont incroyablement stupides (comme essayer de refaire un nouveau Facebook) alors que d’autres font plus de sens (appliquer une nouvelle technologie à une industrie, comme la réalité virtuelle au tourisme ou le graphène aux batteries).

Le problème n’est pas de trouver des idées, c’est d’en avoir de mauvaises et de l’ignorer.

Pour être capable de juger de la pertinence d’une idée, tu dois tester directement ton idée dans le marché. Tu dois approcher des clients potentiels et essayer de leur vendre la solution avant de l’avoir construite. Si tu peux faire ça, ton idée va fonctionner.

L’erreur est de vouloir tout garder pour soi et de perdre 1 an à développer secrètement quelque chose que personne ne veut.

Mais je sais ce que tu vas me dire Avant de pouvoir l’exécuter, il faut quand même bien trouver une idée!

Malheureusement, par peur de perdre leur temps sur une mauvaise idée, beaucoup perdent leur temps à ne rien faire en attendant d’avoir l’idée du siècle. Ironique, je sais.

Écoute-moi bien.

Tu ne vas jamais te réveiller un matin avec l’idée du siècle si tu ne fais rien. Ce n’est pas comme ça que ça marche. Les vraies bonnes idées originales proviennent de l’intersection de champs de compétences qui n’ont pas l’habitude d’être croisés.

Comment trouver une bonne idée d’entreprise?

Grand Ormon Street Hospital est un centre hospitalier pour enfant qui effectue des opérations à cœur ouvert sur des nouveaux nés. Malheureusement pour les enfants, l’hôpital avait un énorme problème: lors des manœuvres entourant le changement entre le bloc opératoire et les soins intensifs, un grand nombre d’enfants décédaient.

Pour être capable de régler ce problème, l’hôpital a demandé des médecins et des experts, mais personne n’a été capable de régler le problème. Pour trouver la solution, ils ont dû faire appel à, tiens-toi bien, une équipe de formule 1.

Dans une course de F1, lorsque la voiture rentre au pit, personne n’a le temps de niaiser — tout le monde doit faire ce qu’il a à faire avec rapidité et précision.

Un peu comme dans un bloc opératoire, sauf que dans le bloc opératoire, tout le monde crie « J’ai attaché le tube! », « La civière est prête », etc. C’est la cacophonie, tout le monde fait ce qu’il « pense » qu’il devrait faire et personne ne supervise rien. Du moins, c’était comme ça dans leur hôpital.

Les docteurs se sont donc rendus en Italie pour aller chiller avec les ingénieurs et sont revenus avec le constat qu’ils devraient drastiquement changer leur façon de faire.

Après avoir mis en place les principes enseignés par l’équipe de F1, ils ont fait affaire avec une équipe de chorégraphes professionnels pour pratiquer leurs mouvements et mieux utiliser le peu d’espace qu’ils ont.

Résultat? Ils ont réduit le nombre de décès de 66 %!

Tu penses peut-être « C’est bien beau, mais qu’est-ce qu’un hôpital peut m’apprendre de l’entrepreneuriat? »

Tout! Penses-y. Elon Musk a démarré x.com (PayPal) avec l’objectif de révolutionner le système bancaire à l’aide d’internet. Il a eu cette idée parce qu’il avait déjà travaillé dans une banque avant de faire sa première startup web. Ces compétences font partie de deux champs qui n’avaient pas l’habitude de se croiser! Cette expertise lui a permis de voir l’inefficacité du marché ainsi qu’une solution qui s’est avérée révolutionnaire.

Pour être capable d’avoir de bonnes idées d’entreprises, tu dois devenir multidisciplinaire. Si tu veux faire une entreprise web, tu devras bien sûr te familiariser avec tout ce qui touche au web (publicité, landing pages, email, site web, médias sociaux et j’en passe), mais tu devras également avoir un très grand intérêt dans un autre domaine qui pourrait être, lui aussi, révolutionné par le web (ou n’importe quelle autre technologie).

Peut-être qu’il s’agit d’une communauté pour les gens qui tripent sur les bateaux, un cours en ligne pour ceux qui veulent apprendre à jouer de la flute ou un logiciel pour aider les fermiers à optimiser leurs opérations.

Des idées de business, il en pleut! Il ne suffit que de regarder une industrie et de se demander : comment est-ce que je pourrais rendre tout ça plus efficient.

Par où commencer?

Les chances sont que tu n’as pas ce qu’il faut pour tout lâcher et devenir un entrepreneur dès maintenant. Tout ça est un processus long qui demande beaucoup d’apprentissages. Alors si j’étais toi, j’endurerais mon emploi pendant un petit bout et j’investirais mieux mon temps pour être capable de me former « on the side ».

J’écouterais des Podcasts pendant que je conduis et que je prends mes marches. Je lirais un chapitre par soir avant de me coucher. Je commencerais par me faire un blogue personnel pour apprendre à faire un site web et comment le populariser. J’essaierais de rencontrer des gens qui travaillent dans d’autres sphères que les miennes comme des designers, des programmeurs, des ingénieurs, des entrepreneurs, des fermiers, des notaires...

Je deviendrais consultant le soir et les weekends et je commencerais à me familiariser avec les besoins du marché. Je testerais plusieurs trucs en gardant à l’esprit que tout ça n’est qu’une grosse expérience.

Je ferais tout ça pendant environ 1, 2 ou 3 ans. Ensuite, je testerais mon idée dans le marché et, si ça fonctionne, eh bien là je pourrais quitter mon emploi et me lancer dans mon entreprise à temps plein!

Oh Attends C’est exactement ce que j’ai fait :)!

Se démarrer une entreprise n’a rien de compliqué, il ne suffit que de le faire.

C’est tout?

Tu as certainement des questions auxquelles je n’ai pas répondu dans cet article. Alors si c’est le cas, pose-les-moi dans les commentaires et je vais tenter d’être plus précis!

Disclaimer : je sais que lancer son entreprise peut faire peur. Lorsque j’ai démarré la mienne, j’ai eu peur. Tellement que j’ai décidé de retourner chez mes parents par précaution. Ça n’aurait pas été nécessaire dans mon cas, mais je veux simplement dire que ce n’est pas quelque chose qu’on approche bravement. Ça fait peur, et c’est normal. Cependant, il faut apprendre à réduire les risques au minimum et foncer tête première lorsqu’on a fini de mettre son casque.

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES