Table des matières

46 8
Les différentes façons de générer de l'argent avec un blog.

Les différentes façons de générer de l'argent avec un blog.

Ceci est un extrait gratuit de mon livre "Confessions d'un blogueur". Clique ici pour le télécharger gratuitement!

Si tu es pour investir des heures à entretenir un blogue, c’est normal de s’attendre à recevoir un chèque de paye quelque part en bout de ligne. Malheureusement, si on ne fait rien pour monétiser son site, ce chèque ne risque pas d’arriver de sitôt.

Dans le dernier chapitre, on a vu comment générer du trafic. Malheureusement pour nous, le trafic n’est qu’une seule partie de l’équation. Pour faire de l’argent, il faut encore faire une étape de plus.

Bien sûr, aucun blogue ne se monétise exactement de la même manière. Chaque audience est différente et chaque sujet a ses particularités.

Ceci étant dit, il existe 4 grandes familles de « façons de faire » pour monétiser : il y a la publicité, l’affiliation, la vente de produits et la vente de services.

La plupart des gens croient que pour monétiser, il ne suffit que de placarder son site d’annonces. En plus, c’est super facile! On ouvre un compte gratuit sur AdSense, et moins de 30 minutes plus tard, on commence à collecter des revenus.

Eh bien ce n’est pas pour péter ta bulle, mais ça va te prendre du trafic en chien pour être capable de vivre avec ça.

Dis-toi qu’avec des régies publicitaires (comme AdSense), le RPM (revenu par mille pages vues) est d’environ 5 $. Donc, pour être en mesure de remplacer un revenu de 50 000 $ par an, ça va te prendre… 10 millions de pages vues! (833K par mois)

Ne désespère pas, tu n’as pas besoin d’avoir autant de visiteurs pour être en mesure de faire beaucoup d’argent. En fait, c’est très possible de générer 50 000 $ par an avec 10 000 visiteurs mensuels et je vais t’expliquer comment!

Tout débute avec l’audience…

En fait, dire qu’on monétise un blogue est un peu con. On ne monétise jamais un blogue, on monétise une audience. Et plus spécifiquement, le lien de confiance entre le blogue et l’audience.

En lisant ça, tu t’es sans doute mis sur la défensive. « Wow… Faire de l’argent avec la confiance des gens… Really?! C’est pas un peu evil? »

Pas nécessairement. En fait, toutes les entreprises le font, d’où l’importance d’une bonne marque. En soi, un logo ou un nom d’entreprise, ça ne vaut strictement rien. Ce qui vaut quelque chose, c’est la signification que le nom ou le logo évoque dans l’esprit des gens.

Lorsque le lien de confiance est fort, le consommateur est prêt à payer un premium pour se procurer le produit ou service. L’inverse est vrai. Lorsque le lien de confiance est faible, le consommateur devient hyper sensible au prix et il va courir les aubaines.

C’est pour ça que les bannières publicitaires ne sont pas très payantes. Puisqu’il n’y a aucun endossement personnel, le visiteur n’a aucunement confiance aux annonces qu’il voit. Il les prend simplement pour ce qu’ils sont : une tentative désespérée de générer quelques sous.

Ceci étant dit, il ne faut pas croire que le lien de confiance est quelque chose d’universel. Ce n’est pas parce que je fais confiance à mon dentiste que je vais écouter ses recommandations quand vient le temps de m’acheter une maison.

Le sujet traité sur ton blogue est donc super important. Un blogue qui parle de célébrités va être difficile à monétiser parce que les gens ne baseront pas leurs décisions d’achat sur tes recommandations. Au contraire, un blogue qui parle de santé et de nutrition va être très facile à monétiser parce que les gens accordent beaucoup d’importance au poids des experts quand vient le temps de s’occuper de leur santé.

Plus ton sujet est important pour les gens, plus c’est facile de monétiser ton blogue et moins tu as besoin de trafic pour atteindre to 50K $ par an.

Ton objectif principal doit donc être d’établir un lien de confiance fort dans un domaine important pour les gens. Ensuite, tu vas devoir utiliser ce lien de confiance comme levier pour générer des revenus.

Alright, c’est assez simple sur papier. Par contre, tout ça nous laisse encore avec une question… Comment générer des revenus?

Comment monétiser une audience?

Tu sais maintenant qu’il existe 4 façons de monétiser : la publicité, l’affiliation, la vente de produits et la vente de services.

On s’est déjà débarrassé de la publicité, il nous reste les 3 autres.

L’affiliation

Lorsque je parle d’affiliation, je parle de recommander un produit ou un service en échange d’une commission sur les ventes. Ces recommandations peuvent prendre la forme d’un hyperlien dans un article de blogue, d’une bannière sur ton site web ou encore d’un lien que tu publies sur les médias sociaux ou dans ton infolettre.

Le concept est très similaire à la publicité, sauf que dans ce cas, TU choisis quelles entreprises mettre de l’avant et comment les présenter à ton audience.

L’affiliation est plus rentable que la publicité parce qu’elle profite du lien de confiance que tu as avec ton audience.

Pour être capable de trouver un produit à affilier, tu n’as qu’à taper le nom du produit suivi de « affiliate » sur Google. 90 % des entreprises web possèdent ce genre de programme.

Une fois inscrit au programme d’affiliation, tu vas recevoir un lien spécial qui va installer un cookie sur l’ordinateur de tous ceux qui cliquent dessus. La durée du cookie change d’un programme à l’autre, mais habituellement il reste installé pour 30 jours. Si la personne achète pendant cette période, tu reçois une commission.

La vente d’un produit

La vente de produit peut autant référer à un produit digital (comme un cours en ligne, un template, un plug-in ou un e-book) qu’à un produit physique.

La plupart des gens n’ont pas de produits, alors si c’est ton cas ne t’inquiète pas, c’est relativement simple à créer.

Tu peux utiliser Gumroad pour vendre un produit digital et SnipCart pour ajouter un e-commerce à ton site web existant.

Je n’ai pas besoin de dire que la vente de produits numériques est une des meilleures façons de générer des revenus. En plus de n’avoir quasiment aucune logistique, les marges de profits sont très élevées et le processus se met facilement à l’échelle.

Le produit physique est un peu plus complexe, quoiqu’il existe des entreprises qui s’occupent de la distribution pour toi.

Ceci étant dit, peu importe le sujet de ton blogue, la vente de produit est, selon moi, la meilleure façon de monétiser.

Disons que tu as un blogue de fitness, tu peux vendre :

Faire un produit physique semble complexe, mais je t’assure que c’est beaucoup moins d’effort que de faire un produit numérique! Tu n’as qu’à te rendre sur Alibaba et trouver le produit que tu veux promouvoir. Tu peux même t’arranger avec le manufacturier pour y inscrire ton logo et personnaliser le packaging.

La vente de services

LA façon la plus simple et la plus facile de monétiser quoi que ce soit est d’offrir un service.

Bien sûr, certains services sont plus complexes (comme ceux d’un entrepreneur général) et d’autres sont ridiculement simples (comme ceux d’un consultant).

C’est bien d’offrir des services en débutant puisque tu n'auras pas besoin d’avoir beaucoup de clients pour avoir une entreprise profitable. Tout dépendant de ce que tu offres, chaque client peut te rapporter plusieurs milliers de dollars en profit!

Et le plus beau là-dedans, c’est que tu n’as pas besoin de technologie particulière. La seule chose que ça te prend, c’est un moyen pour les gens d’entrer en contact avec toi!

Le seul problème est qu’il ne s’agit pas vraiment d’une source de revenus « passive », il te reste encore à travailler pour avoir ton argent. Ton blogue ne te sert qu’à générer des leads.

Vendre avec un blogue.

Une fois que tu sais ce que tu veux vendre, il te reste à trouver une stratégie pour convertir ton trafic de la façon la plus optimale possible.

C’est là que l’infolettre entre en jeux.

On sait déjà que c’est la force du lien de confiance qui permet à un blogue de générer des revenus. L’infolettre, quant à elle, est un outil pour faire du marketing relationnel à l’échelle. C’est-à-dire que ça prend le même nombre d’efforts pour s’adresser personnellement à une personne qu’à 1000 ou 10 000 personnes.

Normalement, on utilise l’infolettre une fois par semaine ou une fois par mois pour annoncer la même chose à tout le monde.

Si tu veux t’établir en tant qu’expert dans ton domaine et générer des revenus, il faut faire les choses un peu différemment.

Au lieu d’envoyer des infolettres génériques de masse, tu vas créer une série de courriels personnalisés que les gens vont recevoir automatiquement lors de leur inscription.

De cette façon, tous tes abonnés ont droit au même contenu dans le même ordre et à la même intervalle. Ce qui est bien avec cette stratégie, c’est qu’elle te permet de bâtir une relation avec les gens.

Tu vas pouvoir créer des liens avec les infolettres précédentes et générer de l’anticipation avec les infolettres suivantes, donnant ainsi l’impression d’un dialogue.

Et pour générer encore plus d’engagements, tu peux même demander aux gens de te répondre à la fin du courriel! (Attention avec ça! Ça risque de rapidement gruger ton temps.)

Finalement, cette stratégie apporte également l’avantage de ne pas avoir à s’occuper chaque semaine de ton infolettre! Si tu décides de rédiger tes courriels en batch et que tu en fais 25, ça veut dire que tous tes abonnés en ont pour 6 mois à recevoir du contenu chaque semaine!

Maintenant, la grosse question qu’on se pose est : qu’est-ce qu’on va dire pendant 25 courriels? Et comment c’est sensé me rapporter de l’argent?

L’idée derrière la série de courriels est d’aider la personne à s’accomplir dans son domaine. Ce n’est donc pas uniquement pour te promouvoir, mais bien pour offrir de la valeur gratuitement aux gens.

Je vais te donner un exemple… Imagine un instant que tu as un blogue de séduction pour homme :

Premier courriel : Tu te présentes, explique ce que tu fais, tu poses une question à ton abonné pour qu’il te dise ce qu’il aimerait savoir.

Deuxième courriel : Tu fais référence à l’importance du contact visuel, tu mentionnes deux ou trois livres sur Amazon (affiliation) et tu termines en parlant brièvement de tes services (si la personne veut aller plus loin).

Troisième courriel : Tu donnes deux ou trois trucs mode (dont une paire de pantalons trop géniale qui a changé ta vie. Encore là, un lien d’affiliation.) Tu termines par mentionner ton coaching.

Quatrième courriel : Tu fais une infolettre dédiée à expliquer ta consultation en ligne.

Etc…

L’objectif est d’offrir, à chaque courriel, une TONNE de valeur. Cette valeur n’a pas besoin nécessairement d’être en lien DIRECT avec ton produit. Le seul critère, c’est d’aider ton abonné d’une façon ou d’une autre (tout en te faisant un peu d’argent en même temps).

Si tu veux rester éthique (comme moi! :D ), assure-toi de ne mentionner QUE des choses que tu recommanderais à ton meilleur ami. L’idée est de bâtir un lien de confiance, pas de le détruire…

Il ne faut pas présenter ça comme une série de « pitchs » de ventes, mais bien comme une série de conseils que tu offres gratuitement aux gens.

Où aller chercher ses abonnés?

Je sais que tu n’aimes pas ça, mais tu as besoin d’un pop-up sur ton site.

Sans pop-up, moins d’une personne sur 100 va s’abonner à ton blogue. Avec un pop-up, environ 5 personnes sur 100 vont s’abonner à ton blogue.

Donc, fais-moi plaisir et va t’abonner à OptinMonster, il s’agit de la plateforme que j’utilise sur mon blogue. Cette plateforme va te donner une foule d’outils pour proposer à tes visiteurs de s’abonner à ta liste Mailchimp. Avec ça, tu vas pouvoir faire des split-test, des pop-ups de sortie (qui s’activent lorsque le visiteur veut quitter ton site) et des boîtes de captures moins intrusives comme des hello bar et des slide-in bar. Bref, va voir ça sur leur site! (tiens, deux autres liens d’affiliation!)

Ceci étant dit, ce n’est pas tout d’avoir un pop-up. Encore faut-il que ce pop-up propose quelque chose!

Je vais donc te partager une petite technique que j’ai découverte de façon innocente et qui me permet maintenant de faire un bon 500 $ de plus par mois.

Rédige un e-book (comme celui que tu es en train de lire) et offre-le gratuitement aux gens. Pour recevoir le livre, la personne doit laisser son adresse courriel. Sur la page de confirmation d’inscription, explique que les gens peuvent faire un don pour encourager ton travail et mets un lien vers Gumroad pour collecter les transactions.

Une journée plus tard, envoie le premier courriel de ta série de bienvenue. Dans ce courriel, explique à la personne que tu pensais bien de lui redonner le lien de téléchargement du e-book. Ce courriel va être perçu comme une petite attention et sera très apprécié de tes abonnés (en plus d’augmenter les dons)!

Cette stratégie ne s’applique pas uniquement aux e-books, mais également à n’importe quelle sorte de cadeaux que tu peux te permettre d’offrir à ton audience.

Ce n’est pas tout! En proposant un e-book, le taux de conversion de tes boîtes de captures va être BEAUCOUP plus élevé. C’est vraiment important, parce qu’une petite différence dans le pourcentage de gens qui s’abonnent à ton infolettre peut représenter des milliers d’adresses (et des milliers de dollars) à long terme.

Alors… C’est quand qu’on devient riche?

Devenir riche avec un blogue n’est pas une tâche facile, mais c’est quelque chose qui se fait. Je dis souvent aux gens que s’ils veulent faire de l’argent facilement, ils sont mieux d’aller porter leur CV.

Cependant, monétiser une audience peut mener à beaucoup plus de richesses qu’une job de fin de semaine au McDonald’s.

Pat Flynn fait régulièrement plus de 100 000 $ par mois avec son blogue. Cependant, il a dû travailler comme un esclave pendant des années et construire une entreprise autour de sa marque.

Ce chapitre t’a peut-être laissé sur ta faim et c’est parfaitement intentionnel. En fait, j’ai rédigé un e-book complet uniquement sur ce sujet. Je suis convaincu qu’il va satisfaire tes attentes puisque j’y explique exactement tout ce qu’il faut faire pour générer 1 000 $ par mois avec chacune des 4 méthodes que j’ai mentionnées dans ce chapitre.

Clique ici pour le télécharger gratuitement!

Ceci étant dit, si tu ne télécharges pas le guide, rappelle-toi de ceci. Ton objectif principal doit être d’établir un lien de confiance avec ton audience. Et pour faire ça, l’infolettre n’est pas optionnelle.

« Ne pas avoir capturé l’adresse des gens plus tôt » est le principal regret de tous les grands blogueurs. Sauve-toi peine et misère et commence ce processus dès maintenant.

Ceci était un extrait gratuit de mon livre "Confessions d'un blogueur". Clique ici pour le télécharger gratuitement!

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES