Table des matières

0 5
2 techniques simples pour trouver de meilleures idées de blogue!

2 techniques simples pour trouver de meilleures idées de blogue!

Ceci est un extrait gratuit de mon livre "Confessions d'un blogueur". Clique ici pour le télécharger gratuitement!

Toujours selon mon sondage, le deuxième obstacle qui empêche les gens de se démarrer un blogue est la peur de manquer de sujets — la peur d’annoncer publiquement qu’on commence à bloguer pour ensuite devoir arrêter parce qu’on ne sait plus quoi dire.

Cette peur existe parce que, bien que ce soit facile de trouver cinq idées d’articles, c’est difficile d’en inventer 50 (le nombre qu’on doit écrire en un an si on blogue chaque semaine).

Alors puisqu’on est incapable d’en trouver 50 maintenant, on tombe dans le piège de croire qu’on va être incapable d’en trouver 50 au fil de 50 semaines.

Bien sûr, chaque semaine va être accompagnée de nouvelles expériences et de nouvelles idées, mais on oublie de le prendre en compte puisque ça nous est impossible de concevoir les idées (et les expériences) qu’on n’a pas encore eues!

Fais-moi confiance, le problème n’est pas le manque d’idées… Le problème, c’est d’écrire les mauvaises idées!

Lorsque tu fais ton brainstorm pour trouver des idées, tu le fais à partir de ton point de vue et non celui de ton public cible. En procédant ainsi, tu vas écrire des articles pour des gens comme toi, et non pour des gens comme tes clients!

Par exemple, bien des agences web font l’erreur de bloguer pour les autres agences web et non pour les PME.

Voici 2 mauvais exemples :

Dans le premier exemple, la firme propose des sources d’images gratuites. C’est une bonne chose, mais ça va attirer les gens qui font des sites web, pas les gens qui achètent des sites web!

Ensuite, ils proposent 3 trucs sur comment utiliser un logiciel qui permet de faire des sites web. Seuls les programmeurs vont y trouver de la valeur, et si tu es un programmeur, t’as vraiment pas besoin d’engager une agence!

Au contraire, voici 2 bons exemples :

Dans les deux cas, on peut facilement imaginer comment ce genre d’article peut générer des clients.

Voici un autre exemple pour mieux comprendre…

Disons que tu es un avocat qui se spécialise dans les divorces. Tu peux être tenté d’écrire des articles comme…

Ces exemples peuvent attirer du trafic et peuvent également apporter beaucoup de valeur. Cependant, ils ne vont pas aider à générer des ventes!

Au contraire, il faudrait écrire des articles tels que :

Même si c’est un peu sombre, ces articles vont offrir autant de valeur tout en étant de très bonnes sources de trafic et de prospects.

Bref, quand vient le temps de chercher des idées d’articles de blogue, nos idées ne sont pas nécessairement les meilleures. Pour trouver de bonnes idées, il faut aller chercher l’information chez ses lecteurs. Ça peut sembler comme se donner du trouble pour rien, mais tu vas voir, c’est très facile.

Il existe deux techniques que tu peux utiliser pour facilement savoir sur quoi bloguer : la création de sondages et la recherche de mots clefs.

Comment demander aux gens ce qu’ils veulent vraiment?

Pendant plus de deux ans, lorsque quelqu’un s’inscrivait à mon blogue, la première chose que je faisais était de lui envoyer un courriel pour lui demander ceci : « qu’est-ce qui te frustre avec le marketing Internet, qu’est-ce que tu aimerais savoir? »

Après un certain temps, je pouvais recevoir jusqu’à 20 courriels par jour! Ils étaient parfois courts (2 lignes), parfois longs (2 pages).

Cette stratégie m’a permis de découvrir quelles sont les difficultés des gens et avec quoi ils ont besoin d’aide.

Lorsque je voulais me concentrer plus sur un aspect du marketing, comme Facebook par exemple, alors je modifiais la question en substituant « marketing Internet » par « marketing Facebook ».

Aujourd’hui, j’ai changé d’approche. Lorsque je veux créer du contenu sur un thème particulier, j’utilise Google Forms pour créer un court sondage que j’envoie à mes abonnés.

Je crée toujours une première question pour segmenter mes questions subséquentes. Si tu veux savoir à quoi ça ressemble, voici le questionnaire que j’ai utilisé pour rédiger ce livre. Comme tu peux voir, la première question détermine les questions que je pose ensuite.

Puis, je pose toujours une question où je dis : « Si j'étais un génie (dans une lampe magique bien sûr) et que j'avais un souhait à t'accorder concernant ton blogue, ce serait quoi? Et pourquoi? »

Tu peux également utiliser des variations comme : « si j’avais une baguette magique » ou « si tu pouvais te dupliquer ».

L’idée est de savoir ce que la personne ferait dans un monde idéal. Cette question nous donne une fenêtre sur les désirs et frustrations des gens.

Ensuite, j’aime bien qualifier les gens en posant la question « Serais-tu prêt à payer 500 $ pour que je règle X problème? »

Ce genre de question va te permettre d’accorder plus de poids aux réponses des gens qui disent oui qu’à celles des gens qui répondent non.

Une fois que tu as créé ton sondage, tu peux le publier sur les médias sociaux, l’envoyer par courriel aux gens de ta liste ou encore le promouvoir avec de la publicité Facebook. Bien fait, ça devrait te coûter entre 1 et 2 $ par réponse. En plus, ça te permet de récolter des adresses courriel! Tu n’as qu’à leur demander à la fin du sondage en utilisant la formulation : « Inscris ton adresse ci-dessous pour que je te partage le contenu que je vais rédiger suite à ce sondage ».

Tu peux bien sûr modifier cet énoncé. L’idée est d’être plus légitime aux yeux de la loi C-28.

Une fois que tu vas avoir 2 ou 300 réponses, tu vas pouvoir commencer à analyser le tout et ressortir des phrases clés que tu pourras utiliser comme titres d’articles de blogue.

De cette façon, tu vas parler des enjeux qui préoccupent vraiment les gens tout en utilisant leur langage.

Comment trouver ce que les gens posent comme question à Google?

L’autre façon de trouver de vrais bons sujets de blogue est de demander à Google! Non, je ne parle pas de rechercher « idées d’articles », mais plutôt d’effectuer ce qu’on appelle de la recherche de mots clés.

Il y a plein de logiciels coûteux et de techniques complexes pour faire de la recherche de mots clefs. Cependant, ça n’a pas à être compliqué.

Je vais te donner deux techniques gratuites super simples qui vont te permettre d’utiliser Google comme source d’inspiration infinie!

L’autosuggestion

Google a la fâcheuse tendance à faire comme ma copine et tenter de deviner ce que je vais dire à l’avance.

Lorsque Google tente de compléter tes phrases, il se base sur les recherches les plus populaires. Alors, peu importe ce qu’il te montre, tu peux être certain que tu n’es pas le premier à l’avoir cherché!

L’idée, c’est d’utiliser cette fonctionnalité pour trouver les questions que les internautes posent à Google en lien avec ton sujet/produit/service.

De cette façon, tu t’assures non seulement qu’il s’agit de véritables questions, mais également qu’il y a un bon potentiel de référencement. Ça veut dire que si ton article est assez bon et qu’il arrive sur la première page de Google, tu as de bonnes chances d’attirer pas mal de visiteurs!

Pour être capable de générer beaucoup d’idées pour un seul mot clé, tu peux utiliser un outil comme KeyWordTool.io. La version gratuite est limitée, mais quand même pratique!

Les recherches associées

Lorsque tu inscris un mot relativement général, Google va ajouter une section au bas des résultats de recherche intitulée « recherches associées ».

Un peu comme avec l’autosuggestion, Google va te proposer les requêtes les plus populaires en lien avec ton sujet. Tu peux donc te servir de ces informations pour générer des idées d’articles à écrire.

Et lorsque tu cliques sur une de ces suggestions, Google va te présenter de nouveaux résultats de recherches ainsi qu’une nouvelle sélection de recherches associées. Tu peux donc cliquer de page en page et générer des idées à l’infini!

Comment évaluer la popularité d’un sujet?

Après avoir fait ton sondage ou ta recherche de mots clés, tu vas avoir une grosse liste d’idées d’articles de blogues à écrire.

Bien que ce soit « sexy » d’avoir plein de partages sur les médias sociaux, il ne faut pas oublier que Google risque fortement d’être ta source principale de trafic. Donc avant d’écrire tes articles, jette un coup d’œil au Google Keyword Planner!

Tu vas pouvoir y entrer tes mots clefs et Google va te donner un aperçu du nombre de requêtes mensuelles pour chacun d’entre eux. Tu vas voir que plus ton expression est précise, moins il va y avoir de recherches et c’est normal. Dis-toi que si ton article est « comment faire du smoked meat », tu risques d’apparaître sur bien plus de recherches que cette requête exacte. Tu vas également apparaître sur des trucs reliés comme « faire du smoked meat » ou « recette de smoked meat ».

Bref, tout ça pour dire que cet outil peut te donner une bonne idée de quelles sont les questions les plus importantes dans ton domaine. Personnellement, le déteste utiliser cet outil, mais ça m’a tellement été utile que je ne pouvais pas expliquer la recherche de mots clés sans le mentionner.

Alors… Comment ne jamais manquer d’idées?

J’espère que j’ai pu te faire voir à quel point c’est ridicule d’avoir peur de manquer d’idées. Si tu n’as que 5 idées d’articles à écrire dès maintenant, ce n’est vraiment pas grave. Dis-toi que, lorsque tu seras à sec, tu n’auras qu’à utiliser les 2 techniques que je viens de te montrer pour en générer 5 autres.

Et, par expérience, je peux t’assurer que les idées vont te venir de partout. Quand tu marches, quand tu t’entraînes, quand tu manges, quand tu fais l’amour, quand tu te douches…

Le problème ne sera pas d’avoir de nouvelles idées, mais de choisir parmi toutes ces idées pour trouver celle qui va maximiser l’investissement de ton temps!

Ceci était un extrait gratuit de mon livre "Confessions d'un blogueur". Clique ici pour le télécharger gratuitement!

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Inscris-toi maintenant pour avoir accès à tout mon contenu exclusif!

Tu as apprécié cet article?

Supporte ce blogue et aide-moi à en écrire plus en m'offrant un café!

M'OFFRIR UN CAFÉ

Tu veux aller plus loin?



J'offre des cours en ligne pour marketeurs et entrepreneurs!


Voir les formations

SUR LE BLOGUE

PLUS D'ARTICLES